• Le Journal Français

Après un décès, qui débarrasse la maison ?

Après le décès d’un proche membre de la famille, les héritiers ont à régler la succession avec le notaire. La plupart du temps, il s’agira de se répartir les biens de valeur. Puis, d’organiser le débarras des objets, meubles, appareils électroménagers et autres contenus de la maison du défunt. C’est souvent une question délicate si la personne occupait le logement. Dans ce domaine, il faut savoir qui fait quoi, entre les membres de la succession et le notaire en ce qui concerne le débarras et les frais induits. On fait le point sur cette question.

Que dit la Loi sur le débarras de la maison après un décès ?


D’un point de vue légal, après le décès du proche, il ne faut rien toucher ou récupérer dans la maison tant que la succession n’est pas clôturée par un notaire.

Pour cela il va falloir faire estimer l’héritage, à savoir la valeur des objets et meubles ainsi que celle du logement. La succession et le partage entre héritiers par le notaire pouvant être plus ou moins longue, il faudra veiller pendant ce temps à la conservation du logement et du mobilier qu’il contient.

Dans tous les cas, il faut se rapprocher du notaire chargé de la succession pour voir les modalités du règlement du débarras.


Les différents moyens de vider une maison


A un certain moment de la succession, il est nécessaire de vider la maison. Sur ce point, plusieurs possibilités s’offrent à vous.


La première option consiste à le faire soi-même. C’est difficile, pénible et parfois éprouvant au plan psychologique. Surtout au niveau du tri entre ce que la famille garde et ce qu’elle décide de jeter ou vendre. D’ailleurs, cette méthode est déconseillée par la majorité des notaires.

Autre solution, celle d’organiser un « vide maison » qui permet à des gens de venir acheter les objets ou meubles qui les intéressent. Certes, c’est une rentrée d’argent mais, en règle générale, il restera encore beaucoup de choses à débarrasser. Donc, il faut poursuivre l’opération débarras.


Par ailleurs, on peut aussi mettre en vente objets, mobiliers, appareils et autres sur des sites internet qui pratiquent la vente d’occasion.


A ce stade, pour terminer le débarras, une solution consiste à faire appel à des associations caritatives spécialisées dans la collecte et débarras d’une maison. On en trouve de partout en France, dont la plus connue est celle d’Emmaüs.


Enfin, si vous voulez régler cette opération sans soucis pour vous, faites appel à un professionnel du débarras qui se chargera de tout. Parfois, y compris de la revente des objets et biens de valeur. De plus, les rentrées financières viendront en déduction des frais de débarras ou partagées entre les héritiers.


Ainsi, dans un temps record, la maison sera vidée, nettoyée et éventuellement disponible à la vente sans l’encombrement du mobilier restant.

Le produit de la vente des meubles et objets et les frais de débarras seront intégrés dans le règlement de la succession.


Vous pouvez engager un professionnel du débarras succession à Lyon sur le site www.je-debarras-lyon.com


© Le Journal Français - toutes les informations en France